Démarrage : développement d'un cadre de référence de qualité intégrale du logement et des soins.

Le mois dernier les deux premiers groupes de travail ont été convoqués. Les thèmes sur lesquels ils devaient se pencher sont “Prestation de services aux résidents ” et “Infrastructure”.
Pour chaque thème une liste est établie des points juridiques fixes de la législation, complétée des attentes ou des standards juridiques non contraignants. Chaque standard est couplé à un ou plusieurs indicateurs qui donnent une indication de la mesure dans laquelle la norme/l’attente est accomplie. Lorsque c’est possible l’indicateur est couplé à un seuil minimum en tant que norme ou bonne pratique.

Exemples

Quelques exemples mis à plat pour discussion :
– Prestation de services aux résidents :
Un standard juridiquement contraignant : “le résident peut choisir librement son médecin généraliste. Les coordonnées du généraliste sont conservées dans le plan de soin du résident”. L’indicateur qui en découle est logique : les coordonnées du généraliste sont incluses dans le plan de soin.
Un standard juridiquement non contraignant énonce : les repas sont pris dans une atmosphère domestique. Un indicateur peut par exemple déterminer qu’un choix est offert, des boissons sont à disposition, un horaire et une bonne répartition.
– Infrastructure :
Un standard juridiquement contraignant : “des stores adaptés limitant le moins possible la vue sur l’extérieur, doivent être fournis là où c’est nécessaire”. L’indicateur peut identifier ce que veut dire adapté. Par exemple, les volets roulants sont exclus.
Un standard non juridiquement contraignant sonde par exemple l’aspect sécurité à l’égard de groupes-cible déterminés tels que les patients souffrant de démence ou les mesures qui interviennent dans la prévention des chutes.

Indicateurs

La recherche et la description des indicateurs ne sont pas toujours simples. Parfois le fonctionnement ou l’action sont difficiles à intégrer dans un standard. Il est ainsi difficile de déterminer ce qui est domestique, ce que signifie se sentir en sécurité, ce que peut être un bon repas, ce qui est considéré comme une atmosphère calme…

Une tâche qui n’est pas simple à accomplir. D’autant plus que divers thèmes peuvent se chevaucher et lors de la dernière étape par exemple, certains aspects sont réarrangés et regroupés.

Les autres groupes de travail se mettront au travail plus tard. Des thèmes tels que la prestation de service et l’intégration dans l’environnement, les soins généraux et de santé, le management et l’organisation et enfin autour de trois thèmes de soin spécifiques séparés (dont : prévention des chutes, contrainte de liberté, médication, incontinence, cathèdre, décubitus, soin des plaies, perte de poids et déshydratation, prévention des infections,  plan de canicule, démence, dépression, souffrance psychique) surgissent déjà.

DVDM

 

Lees ook

Wil je op de hoogte blijven van het laatste zorgnieuws?

Wens je up-to-date te blijven van het laatste zorgnieuws?
Schrijf je dan hier in en ontvang 2-wekelijks onze nieuwbrief.