Distributeurs automatiques : augmentation de la demande de produits sains

« Les distributeurs automatiques doivent répondre à un certain nombre d’exigences et de critères. Les exigences de qualité ont trait à la conformité requise par rapport à certaines législations en matière d’hygiène. Par ailleurs, les clients choisissent en fonction de différentes formules/sortes : distributeur ouvert ou fermé ; distributeur traditionnel ou avec une porte vitrée ; la taille du distributeur ; distributeur en location ou en full-service ; distributeur combiné (boissons et friandises) ou distributeur à produit unique. »

Formules de location

« Nous pratiquons différents prix de location, en fonction de trois critères : la taille de l’automate ; l’image représentée sur l’automate ; le canal de distribution dans lequel l’automate est placé. Le rapport entre le tarif le plus bas et le plus élevé est un facteur trois. » Qu’entend-on par un contrat full-service ? Alix Mioc : « Avec un full-service, ‘l’opérateur’ vend directement au consommateur. Cela signifie que l’opérateur remplit lui-même l’automate et le vide, et qu’il vend / facture donc directement les produits au consommateur. Ces contrats sont principalement conclus dans des entreprises plus grandes dans lesquelles le ‘service’ aux travailleurs est très important. En général, une commission est octroyée au point de vente, là où se trouve l’automate. »
    
Code de conduite

Quels sont les produits les plus populaires qui sont achetés dans les distributeurs automatiques ? Alix Mioc : « Principalement les boissons rafraîchissantes et le café. En général il existe bien une demande de produits ‘sains’, mais les gens eux-mêmes ne savent pas toujours très bien comment définir les produits ‘sains’. La variété s’impose pour un style de vie sain, à chaque instant de la journée, en fonction de l’activité que vous entreprenez. Nous nous imposons également des codes, par exemple en ce qui concerne notre présence dans les écoles. C’est ainsi que nous avons élaboré un code de conduite, en concertation avec les autorités, les directions d’écoles, les associations de parents, le corps professoral et les élèves, pour offrir de manière responsable des boissons à l’intérieur des écoles. Dans les écoles fondamentales en Belgique et au Luxembourg, nous disposions fin 2009 de 633 automates, sans aucune indication de marque. Nous y offrons uniquement des jus de fruits non sucrés, de l’eau minérale ou du lait demi-écrémé. Dans l’enseignement secondaire en Belgique et au Luxembourg, nous avons au total 4.650 automates. Ici l’accent est mis sur le choix et la variété. Nous y promouvons exclusivement les jus de fruits non sucrés et l’eau ; l’école décide elle-même d’offrir également le cas échéant des boissons sportives et rafraîchissantes. »

Energy Management System

« Nous avons introduit il y a quelques années l’Energy Management System (EMS). Ce système intelligent est intégré dans les appareils et réagit à des signaux émis par l’environnement : en fonction de l’ouverture et de la fermeture de la porte et du mouvement autour de l’appareil, l’éclairage est enclenché ou éteint et l’intensité de la réfrigération est adaptée. Cela permet d’économiser de l’énergie jusqu’à 35% par appareil », conclut Alix Mioc.

Bert Verbeke
 

 

Lees ook

Wil je op de hoogte blijven van het laatste zorgnieuws?

Wens je up-to-date te blijven van het laatste zorgnieuws?
Schrijf je dan hier in en ontvang 2-wekelijks onze nieuwbrief.