La polyvalence au détriment de la facilité d

La polyvalence d’un produit ou d’un service est nécessaire, mais n’est peut-être pas toujours recommandée pour du mobilier ou des ustensiles utilitaires. C’est ce qu’affirme Bluelarix, un bureau néerlandais de design. Si les objets polyvalents offrent par nature des fonctions plus variées et plus nombreuses que les articles spécialisés, ils les exécutent moins efficacement et leur complexité les rend moins faciles à employer. C’est ce qui oblige les inventeurs et stylistes chargés de dessiner un ustensile polyvalent à consentir plus de compromis et imaginer un système plus complexe.”Le fameux couteau suisse en est un bon exemple. Avoir toutes ces lames et ustensiles sous la main est évidemment très pratique, mais prises séparément, elles sont moins performantes et moins faciles à utiliser que des ustensiles conventionnels.”
Pour une institution de soins, la principale question est la suivante : opte-t-on pour la polyvalence ou la spécialisation ? Réponse : quand on connaît bien ses besoins, mieux vaut opter pour l’ustensile spécialisé. Sinon, l’objet plus polyvalent, avec un panel d’applications aussi large que possible, est plus intéressant.
(BVC)

Lees ook

Wil je op de hoogte blijven van het laatste zorgnieuws?

Wens je up-to-date te blijven van het laatste zorgnieuws?
Schrijf je dan hier in en ontvang 2-wekelijks onze nieuwbrief.