La propreté dans le secteur des soins : gérer en interne ou sous-traiter ?

CH Sint-Blasius Dendermonde : en gestion interne par un contact direct avec le patient

“Toutes les activités de nettoyage qui comportent un contact direct entre le patient et le personnel de nettoyage sont accomplies en interne. Ces activités appartiennent au core -business et à la mission primaire de l’hôpital. Toutes les activités de nettoyage effectuées en l’absence du patient sont sous-traitées,” raconte Peter Bisschop, directeur technique et des installations de l’CH Sint Blasius. 

“L’octroi d’un contrat à un partenaire de nettoyage externe repose sur des critères d’attribution.  Le prix et l’assurance de qualité en sont les deux points majeurs. Jouent également un rôle : la méthode de nettoyage présentée, le système de mesure de la qualité, la description du processus de nettoyage et la transparence dans le système d’accumulation. Cela signifie l’enregistrement de plus ou moins d’heures de travail dans le cadre d’une exécution flexible des tâches strictement convenues.” La qualité peut être mesurée de différentes manières. “Notre partenaire de nettoyage mesure de deux manières. D’un côté avec le ‘SCJ (DKS) = système de contrôle journalier’. Ce système n’est pas spécifiquement destiné à mesurer la qualité mais bien à donner une direction à la qualité, à coacher le personnel. Le SCJ peut trouver place au quotidien auprès de différents nettoyeurs.  Chaque mois, un contrôle ARN – SMQ (VSR – KMS) (Association de Recherche sur le Nettoyage – Système de Mesure de la Qualité) est effectué. Il a lieu selon des critères objectifs – établis dans la norme – qui mesurent la qualité du nettoyage à travers l’établissement préalable d’un niveau minimum acceptable.” Le CH Sint-Blasius a engagé sa participation plus tôt cette année à la charte VOKA (association flamande d’entreprises) sur l’environnement. “Dans le plan stratégique 2011 le thème ESR (MVO) – Entreprenariat Social Responsable – faisait aussi partie des objectifs généraux. C’est un choix délibéré d’êtres critiques – écologie versus performance – envers les aspects écologiques des produits de nettoyage dans notre organisation,” clarifie Peter Bisschop.  

CADRE : nettoyage sanitaire au CH Sint Blasius

Programme de nettoyage quotidien et périodique

“Le nettoyage sanitaire a lieu tant quotidiennement qu’hebdomadairement dans notre hôpital,” déclare Peter Bisschop. “En d’autres mots il existe un programme de nettoyage qui est exécuté quotidiennement dans les cellules sanitaires et également un programme de nettoyage périodique destiné à nettoyer les sanitaires.” Le programme périodique est hebdomadaire. “L’une des différences est l’utilisation de produits pour le nettoyage périodique : un anticalcaire est alors utilisé et afin de désinfecter les brosses à toilettes et leur support une solution au chlore est appliquée. Le nettoyage journalier est effectué à l’aide de chiffons bleus en microfibre et d’un vaporisateur contenant de l’eau et une dose de ‘produit nettoyant sanitaire journalier’.”

Contrôles Bactériologiques

“Une fois par trimestre des dizaines de contrôles bactériologiques sont opérés dans notre hôpital.  Il a lieu à l’aide de plaquettes Rodac sur lesquelles sont placés des échantillons prélevés sur des surfaces juste nettoyées et également sur les installations sanitaires. Les plaquettes sont mises en culture et vérifiées par le labo après prélèvement de l’échantillon.  Grâce à cela, nous savons si un équipement est bactériologiquement acceptable ou non. Le labo fait ici office d’expert externe qui surveille la qualité du nettoyage des installations sanitaires,” conclut Peter Bisschop.

Hôpital Jessa : la propreté en gestion interne mais aux conditions du marché
 “Le nettoyage a lieu chez nous en interne,” commence Marc Maes, directeur des Ressources à l’Hôpital Jessa. “ Nous appliquons la philosophie selon laquelle les services auxiliaires – dont le nettoyage – sont exécutés de préférence en interne, sous la condition qu’ils soient conformes au marché. Les avantages du nettoyage géré en interne sont légions : personnel dirigé directement, ce qui a un impact direct sur le résultat ; les dirigeants peuvent communiquer directement avec les employés ; plus grande participation du personnel dans le cadre de la convivialité vis-vis des patients ; pas de coûts supplémentaires pour le travail ‘hors contrat’. L’aspect TVA n’est pas non plus sans importance : les sociétés de nettoyage externes doivent charger 21% de TVA en plus de leur tarif horaire.” Lorsqu’un nettoyage est effectué, un certain nombre d’exigences qualitatives sont remplie. Marc Maes: “En ce qui concerne la qualité technique, les espaces sont nettoyés conformément au programme de travail. La perception de la qualité joue également un rôle. Par ailleurs, nous faisons attention aux aspects touchant à l’hygiène : l’hygiène des mains, l’hygiène personnelle et le nettoyage des pièces contaminées.” Dans l’Hôpital Jessa une attention complète est portée aux produits de nettoyage écologiques. “L’accent est placé sur un dosage adéquat et la limitation des déchets grâce à des emballages en plus grandes quantités, des produits concentrés, etc.  En utilisant des systèmes de microfibres on utilise un minimum de produit,” conclut Marc Maes.

Bert Verbeke

 

 

Lees ook

Wil je op de hoogte blijven van het laatste zorgnieuws?

Wens je up-to-date te blijven van het laatste zorgnieuws?
Schrijf je dan hier in en ontvang 2-wekelijks onze nieuwbrief.