Le nouveau plan démence doit lever les stigmates

Au cours des 35 prochaines années le nombre de personnes atteintes de démence va doubler. La présence de démence dans notre société va atteindre une proportion telle qu’elle va toucher tout le monde et exiger une politique différente de celle actuellement en place. D’après le plan démence du ministre Vandeurzen la politique sur la démence est un objectif pour toutes les autorités, les  professionnels de la santé et également pour la société. Le ministre veut par le biais d’une campagne lever les stigmates pesant sur la démence, investir dans le soutien des aidants et dans une collaboration entre les professionnels de soin et la société qui permette aux personnes atteintes de démence de vivre à la maison le plus longtemps possible.  La Ministre de l’Innovation Ingrid Lieten poursuit de son côté les investissements dans la recherche sur la démence.  
Recherche scientifique

Le gouvernement flamand investit fortement dans la recherche sur la démence. La Ministre de l’innovation Ingrid Lieten : “L’Institut Flamant pour la Biotechnologie (VIB) investit chaque année environ 10 millions d’euros sur la recherche concernant la démence. Les recherches de deux chercheurs flamants liés au VIB, à savoir prof. Bart De Strooper et prof. Christine Van Broeckhoven sont hautement reconnues sur le plan international. Le Centre pour l’Innovation Médicale (CMI) fut établi en 2010 et commence entre autres avec l’harmonisation et la coordination des bio-banques flamandes. Le CMI reçoit pour cela environ 9,5 millions d’euros. L’IWT (l’agence pour l’innovation par la science et la technologie) octroie a maintes reprises pour les 10 années les plus jeunes dans le domaine de la démence environ 4 millions d’euros en recherche et développement à des sociétés et à des mandats individuels pour des étudiants en doctorat et des chercheurs en post-doctorat.”
Récemment un réseau de centres d’excellence se concentrant sur la démence s’est mis en marche. Pour le moment, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et le Canada en font partie. Grâce à la forte position scientifique de la Flandre, l’importance de la recherche pour la société et l’intérêt du fait de l’industrie en Flandre, la ministre Lieten étudie désormais la possibilité de se connecter au réseau international de centres d’excellence. Le budget pour cette participation s’élève à 1 million d’euros, étalé sur une période de 3 ans. La collaboration avec des centres de recherche de pointe internationaux doit donner une impulsion vigoureuse à la recherche en Flandre.

Bert Verbeke

 

Lees ook

Wil je op de hoogte blijven van het laatste zorgnieuws?

Wens je up-to-date te blijven van het laatste zorgnieuws?
Schrijf je dan hier in en ontvang 2-wekelijks onze nieuwbrief.