Le positivisme aide les patients cancéreux

Il ressort des résultats que les patients cancéreux chez lesquels une dépression a été constatée ont un risque létal plus élevé de 39%. Il est toutefois difficile de savoir quelle fut l’affection première, du cancer ou de la dépression. Les chercheurs se targuent d’avoir, par ces résultats, établi le lien entre le cancer et la santé mentale, chose dont l’entourage des personnes malades et les médecins étaient convaincus depuis longtemps.

Dans notre pays, les thérapeutes accordent depuis longtemps une attention à ce phénomène. Les patients cancéreux peuvent ainsi suivre des séances de relaxation et de méditation, mais aussi s’adonner à la peinture et à la danse. Cela les aide à voir l’avenir de manière plus légère, même si les perspectives ne sont pas toujours favorables au premier abord.

Lees ook

Wil je op de hoogte blijven van het laatste zorgnieuws?

Wens je up-to-date te blijven van het laatste zorgnieuws?
Schrijf je dan hier in en ontvang 2-wekelijks onze nieuwbrief.