Les hôpitaux généraux de Tournai. 3 hôpitaux font 1, dans la ville aux 5 clochers

Les institutions hospitalières Notre-Dame, Union/Dorcas et I.M.C.ont donné naissance l’été dernier à un seul et même hôpital, une entité juridique, une personne morale et une stratégie. « Grâce à cet agrément unique, nous signons aujourd’hui l’aboutissement d’un rapprochement entamé fin 2003, à l’initiative du bourgmestre de Tournai, soucieux, comme les Mutualités chrétienne et socialiste, de fédérer les hôpitaux de la ville », entame Pierre Tempels, DG du CHwapi. L’intégration est phasée pour assurer la bonne organisation des soins. Les activités sont réparties pour un temps entre les sites selon la pathologie, le type de séjour et l’équipement. Objectif 2019 : seuls 2 sites sur les 4 actuels resteront actifs, Notre Dame et Union offriront environ 250 et 650 lits et des bâtiments neufs qui hébergeront le pôle Mère Enfant, les urgences, l’imagerie médicale, un nouveau bloc opératoire, des soins intensifs…

Améliorer l’accueil et les soins

A la base de la réflexion : des activités similaires de part et d’autre, générant une dispersion des compétences humaines et des moyens techniques. « Avec la fusion, nous pouvons répartir sur l’ensemble la palette de services minima que tout hôpital doit offrir pour répondre aux normes d’agrément. Et l’on fait bien sûr mieux ce que l’on fait plus souvent », argumente P.Tempels. Un exemple ?  « Les 3 hôpitaux exploitaient 4 services d’urgence : 1 dédicacé à la 1ère en charge et 3 services d’urgences spécialisés. Nous pouvons à présent nous concentrer sur 2 services lourds et un léger, » expose le Dr JC Vandewalle, Coordinateur médical.

Diviser par 3 les processus de décision

3 entités signifient aussi 3 conseils médicaux et pharmaceutiques, avec le risque de manquer de convergence. « Et nous gagnons du poids face aux autorités publiques : La taille de l’institution fusionnée permet de revendiquer une reconnaissance officielle de  nos compétences élargies en cardiologie interventionnelle», détaille le Dr JC Vandewalle.

Quelle équation pour la fusion des effectifs ?

L’opération ne serait pas négative. « La nouvelle entité sera plus sexy pour les jeunes médecins » dit-on au CHwapi. La volonté est d’éviter les dédoublages et d’optimiser les permanences. Sans réduction de personnel mais une nouvelle organisation au profit d’une plus grande spécialisation générale.

Comment va-t-on rassurer le patient ?

Pour éviter que le patient présentant une pathologie urgente ne se rende, par exemple, sur le site IMC qui a fermé son service, l’accent a été mis sur la communication : formation du personnel, dépliants d’orientation mis à jour, transferts des patients vers le site approprié. L’accueil aux urgences, point névralgique, a été repensé pour mieux aiguiller les patients et réduire les temps inutiles.

Sylvie Cousin

Lees ook

Wil je op de hoogte blijven van het laatste zorgnieuws?

Wens je up-to-date te blijven van het laatste zorgnieuws?
Schrijf je dan hier in en ontvang 2-wekelijks onze nieuwbrief.