Nouveau centre de repos et de services pour Immaculata à Edegem.

« Immaculata offre un foyer à 180 habitants. En plus, 10 visiteurs peuvent y profiter d’un court séjour. Dans les trois unités de soin, reconnues comme maison de soins de santé, résident 85 personnes âgées qui ont besoin de soins physiques ; dans la maison de repos résident 66 personnes âgées (semi-)valides. Enfin, il y a encore une unité de logement pour 29 personnes âgées (semi-)valides atteintes de démence sénile », déclare la directrice, Myriam Claus. « La construction d’un nouveau centre de repos et de services est un travail de longue haleine. En octobre 1999 déjà, le conseil d’administration du CPAS a étudié si Edegem était capable d’offrir un centre de soins pour seniors suffisamment développé pour entrer dans le 21ème siècle. Après avoir soumis un plan stratégique de soins, nous avons obtenu le permis d’extension des capacités. Dans les années qui ont suivi, nous avons accompli tout le parcours consistant à rechercher un financement, à demander des subsides, à élaborer les plans techniques de la construction, à nommer un comité de construction, etc. Fin mars 2008, les travaux ont enfin commencé, et deux années plus tard le projet était en grande partie achevé. »

Adaptation des souhaits

« Nous rêvions d’une structure principale porteuse qui aurait permis, au choix et en fonction du moment, de satisfaire aux besoins individuels de repos et de soins de chaque occupant. Nous voulions des chambres pour une personne qui comprennent un module de base fixe (environ 18m²) auquel selon les souhaits de chacun pouvait être couplé un module annexe ou intégré (environ 10m²) avec une fonction spécifique : cuisine, lessive, hobby, salon,  refuge pour animaux, etc… », raconte Myriam Claus. « Nos souhaits n’ont toutefois pas pu être réalisés car la flexibilité ne va pas de pair avec la réglementation sur la sécurité incendie ni avec un prix raisonnable. Aussi avons-nous adapté nos souhaits. Au lieu de ‘modules annexes’, toutes les chambres ont été équipées d’une partie technique, incluant l’arrivée et la sortie d’eau chaude et froide. Cela offre à l’occupant la possibilité d’ajouter lui-même un module, s’il le souhaite. Nous avons opté pour un équipement de base des chambres selon trois ambiances : un équipement de base en érable, une combinaison de style La Havane et un ensemble en hêtre/chrome. Sur base des trois types de chambres, l’aménagement intérieur des parties communes a également été réalisé en fonction de ces trois ambiances. »

Larges couloirs

« Nous avons sciemment opté pour de larges couloirs avec beaucoup de lumière, d’air et d’espace de mouvement pour les personnes en chaise roulante. Nous voulons que cela devienne une agréable promenade pour les visiteurs et les utilisateurs, même à l’intérieur. Le but était aussi de placer des bancs interactifs dans ces couloirs. Hélas, ce projet a été désapprouvé en raison des normes de sécurité incendie. »

Techniques de soutien aux soins

« Nous cherchons à ce qu’un occupant puisse discrètement faire usage de l’infrastructure la plus adaptée dans toutes les différentes circonstances où il peut avoir besoin de soins. Par ceci nous entendons entre autres un système d’appel aux soins moderne. En général, le module d’appel aux soins est placé à la porte d’entrée ; dans le nouveau bâtiment, cela est prévu à la tête du lit. Pour désactiver l’appel, le personnel soignant doit entrer dans la chambre. Nous avons opté pour un enregistrement des soins WIFI. Un PC, avec le logiciel requis, a été fixé sur chaque chariot de soins. En outre, nous avons créé des possibilités de surveillance techniques supplémentaires. Un module de dialogue sera ainsi ajouté dans les chambres. Celui qui de son lit ou de son fauteuil fait appel à des soins sera en connexion sans fil avec le réseau téléphonique. Le personnel soignant peut communiquer au départ d’un autre endroit dans l’unité avec l’occupant lucide resté dans sa chambre. Nous avons par ailleurs investi dans chaque couloir dans la détection des personnes qui se perdent. Les occupants souffrant de démence, de désorientation ou de lésions au cerveau requièrent en effet une surveillance continue. Les occupants qui portent un bracelet étanche au pouls, activent l’appel aux soins dès qu’ils passent par la porte d’entrée. »

Investissement maximal dans la sécurité

« La détection de vol n’est pas prévue dans le nouveau bâtiment. Il y a une caméra de surveillance à l’entrée. Cela permet au personnel de regarder à partir de n’importe quel PC qui sonne à la porte d’entrée. Le visiteur se verra ouvrir la porte par un bouton se situant sur le PC. » La sécurité incendie était une priorité majeure dans le projet. « Un détecteur d’incendie a été placé dans toutes les chambres. Toutes les portes coupe-feu dans les chambres ont été dotées de ferme-portes avec fonction de roulement libre. Ce système rend la porte coupe-feu entièrement libre et sans résistance grâce à la fonction de roulement libre. En cas d’alarme ou de coupure de courant, la force de fermeture revient immédiatement de sorte que la porte se ferme en toute sécurité sous la pression du ferme-porte. »

Prestation de services biographiques

« Immaculata assure une ‘prestation de services biographiques’ dans le respect des convictions idéologiques, religieuses et/ou philosophiques de chacun. Par cette prestation de services biographiques, nous voulons continuer à enrichir l’expérience de vie de chaque occupant. Par ailleurs, nous travaillons à une ambiance de vie et d’habitat agréable, et nous sommes aidés en cela par plus de 100 volontaires. L’équipe d’animation assure un programme d’activités attirant. Dans la nouvelle construction, le café occupe une place centrale. Il a été érigé sur deux niveaux, de sorte que le plafond se trouve à 6 mètres de hauteur. Chaque visiteur a dès l’entrée une vue sur le café. Chaque matin, il y a un atelier pour les personnes âgées. Chaque midi, y compris le week-end, un service café est assuré par les volontaires. Un service du soir jusqu’à 19h30 est actuellement également en cours d’expérimentation. En plus du café, une salle de fitness a été construite ; et le salon de beauté n’est pas très loin non plus. Avec la nouvelle construction, nous pourrons garantir à nos occupants, encore plus que par le passé, un agréable séjour », conclut Myriam Claus.

Partenaire

Haelvoet : fauteuils relax

« Etant donné que nous gérons nous-mêmes toute la production de notre mobilier, nous pouvons facilement répondre aux souhaits du client. Il en va de même avec le projet Immaculata à Edegem, où le client souhaitait assurer aux trois différents départements une ambiance propre. Pour intégrer le mobilier proposé de manière harmonieuse dans l’établissement, nous avons préparé un nouveau brou de noix et cela en étroite concertation avec le bureau d’architectes. Nous avons équipé aussi bien les chambres que les espaces de vie de fauteuils relax – Domus et Fero », raconte Suzanne Landrieu, architecte d’intérieur auprès de la firme Haelvoet. Les fauteuils relax Haelvoet sont d’un très grand confort tant en position assise que couchée, grâce à leur mécanisme de basculement avec position ‘zéro-gravité’ spécialement conçu pour les soins. Cette fonction élargie est entièrement intégrée dans le design du fauteuil de sorte que celui-ci rayonne d’un air familial. « Nous sommes actifs dans le secteur des soins depuis plus de 75 ans, et nous observons qu’une plus attention est portée ces dernières années aux intérieurs. Les personnes âgées restent plus longtemps pleines de vie et sont en état de conserver plus longtemps leur indépendance. L’intérieur contribue également en grande partie à la qualité de vie. »

Bert Verbeke

 

Lees ook

Wil je op de hoogte blijven van het laatste zorgnieuws?

Wens je up-to-date te blijven van het laatste zorgnieuws?
Schrijf je dan hier in en ontvang 2-wekelijks onze nieuwbrief.