Portes et systèmes de fermeture : équilibre entre vie privée, sécurité et convivialité

« La sécurité en cas d’incendie et la convivialité occupent une place centrale dans une nouvelle série de ferme-portes innovantes, » déclarent Bernard Vandercruyssen et Pieter Theys, conseillers techniques du grossiste en quincaillerie Lecot SA. « Il s’agit de ferme-portes dotés d’une fonction ‘roue libre’, qui peuvent être combinés avec une installation de détection d’incendie. Les ferme-portes sont aussi disponible comme solution totale avec détecteur de fumée, bloc d’alimentation et dispositif d’arrêt tout intégré.. Ce qui est nouveau avec ce système, c’est que les portes s’ouvrent et bougent sans la moindre résistance. Pour les personnes âgées ou nécessitantes de l’aide, dans les centres de soins et dans les hôpitaux, il est pratique d’avoir des portes dont l’ouverture est facile et confortable. » La nouvelle série de ferme-portes avec fonction ‘roue libre’ peut être implémentée dans de nouvelles constructions comme dans le cadre de projets de rénovation. « Pour l’installateur, le montage rapide et facile est un avantage, tout comme l’utilisation flexible avec un montage normal ou en tête. Aux Pays-Bas, ces systèmes sont connus depuis plus longtemps. Nous sommes convaincus qu’ils se généraliseront vite en Belgique. »

 

Serrure de soin

 

« Tout spécialement pour les chambres des patients, il existe depuis peu ce que l’on appelle une ‘serrure de soin’, » déclare Bernard Vandercruyssen. « Cette serrure est basée sur une serrure contrôlée, électromécanique et autobloquante, avec verrouillage et déverrouillage simple par utilisation de la clé ou de la poignée. Les différents états de la serrure sont affichés par des diodes. Cela permet de connaître le statut de la porte en un clin d’œil, et cela donne la possibilité de contrôle et de respect de la vie privée à la fois. »

La serrure de soin distingue quatre états. « En mode ‘roue libre’, la porte n’est pas verrouillée et les utilisateurs peuvent entrer et sortir. Le mode ‘privé’ est géré par l’utilisateur et par le prestataire de soins. A l’intérieur, les utilisateurs peuvent, à l’aide d’un bouton-poussoir, activer le mode ‘privé’. L’espace ainsi verrouillé n’est pas accessible depuis l’extérieur. Cette fonction peut toutefois être contournée par le personnel soignant, qui peut ouvrir la porte à tout moment. » Un troisième état est celui du verrouillage. « La serrure est alors verrouillée. La porte est fermée de l’extérieur à l’aide d’un cylindre. Le personnel soignant peut déverrouiller la porte à l’aide d’une clé, et la porte peut donc toujours être ouverte par le personnel soignant. » Le dernier état est l’état d’évacuation. « En cas de désamorçage de la tension d’alimentation, par exemple via une centrale incendie ou un système d’évacuation, la serrure se met en roue libre. Elle peut ainsi être utilisée de l’intérieur comme de l’extérieur et offre un accès direct à l’espace. Cette fonction n’est pas activée par le patient ou par le personnel soignant, et ne s’enclenche qu’en cas d’alarme. » La serrure de soin (système à encastrer avec ferrure) est principalement utilisée dans les nouvelles constructions.

 

Serrure anti-panique

 

« Outre une attention pour les portes et les systèmes de fermeture, les centres de soin doivent également anticiper la législation relative aux issues de secours, » déclare Pieter Theys. « La norme européenne EN 1125 décrit l’application de serrures anti-panique dans les espaces publics et dans les bâtiments auxquels le public a libre accès. Dans cette norme, qui vaut également comme norme belge, il est clairement stipulé qu’il faut prévoir une issue de secours sûre et efficace. Cette issue de secours doit pouvoir être utilisée avec un minimum d’efforts, sans avoir été préalablement informé de son fonctionnement. La règle générale de la norme EN 1125 est qu’une porte de secours / sortie de secours doit être équipée d’une commande à barre horizontale sur au moins 60% de la largeur de la porte. D’autres exigences précisent que la porte de secours ne peut peser plus de 200 kilos, ne peut avoir une hauteur supérieure à 250 cm et une largeur supérieure à 130 cm, » conclut Pieter Theys.

 

Bert Verbeke  

Lees ook

Wil je op de hoogte blijven van het laatste zorgnieuws?

Wens je up-to-date te blijven van het laatste zorgnieuws en leerrijke events?
Schrijf je dan hier in en ontvang 2-wekelijks onze nieuwsbrief.