Résidences assistées : à la recherche de la valeur ajoutée.

En fait, il s’agit d’une formule élargie de ce qu’un appartement-service peut offrir de nos jours, cependant la composante soin est apportée avec des exigences architecturales adaptées et sous des conditions spécifiques. Un groupe de résidences assistées doit être construit en respectant le principe du ‘logement à vie’, adaptable aux conditions de vie en mutation.

Voici quelques points de comparaison. L’information concernant les résidences assistées est tirée de l’exposé des motifs du Décret sur les soins résidentiels, éventuellement rendu plus concret :

APPARTEMENTS-SERVICE RESIDENCES ASSISTEES
Définition : immeubles d’appartements-services ou complexe résidentiel avec prestation de soins : un ou plusieurs bâtiments, quelle que soit leur dénomination, formant un ensemble fonctionnel, composé d’unités de logement individuelles dans lesquelles [des personnes âgées] vivent indépendamment et peuvent avoir recours facultativement à des équipements communautaires de prestation de services. Définition : un groupe de résidences assistées est une offre composée d’un ou plusieurs bâtiments formant un ensemble fonctionnel et dans laquelle, quelle que soit sa dénomination, les utilisateurs de 65 ans et plus qui souhaitent rester indépendants dans des logements individuels adaptés reçoivent un logement et disposent d’un recours facultatif aux soins pour les personnes âgées.
Préalable au logement : concertations d’un travailleur social dépendant d’une administration publique ou d’une prestation sociale reconnue, où il apparaît qu’après recherche et discussion avec la personne âgée des différentes possibilités d’assistance, celle-ci a décidé  de s’inscrire dans la structure mentionnée. Dans le cas d’une inscription d’urgence le rapport doit être présenté au plus tard  huit jours après le placement. 
 L’exploitant est responsable de l’organisation des soins de crise (certitude qu’aide et soins seront octroyés dans des situations de crise).
 La création de conditions de formation d’un réseau social : disponibilité d’un assistant sur place accessible aux résidents dont le rôle est de faciliter et de stimuler la formation d’un réseau social entre les résidents.
Offre la plus grande liberté possible aux personnes placées. Logement protégé indépendant avec l’offre de base :
• Détente récréative et activités de groupe
• Système d’alarme
• Disponibilité des soins de crise
• Espace dans lequel les repas peuvent être pris, si c’est souhaité.
Libre choix du médecin assuré. Fournisseur de soins de santé au choix.
L’infrastructure ne fournit aucun soin familial ou domestique permanent : cette prestation de service est apportée de l’extérieur aux résidents qui peuvent y avoir recours à chaque fois qu’ils le souhaitent. Soin sur appel et aide immédiate en cas d’urgence : soin aux personnes âgées qui, sur la base ou non d’un accord de coopération, peut être offert à la demande de l’utilisateur en fonction des besoins identifiés.

 Soins de transition possibles jusqu’à ce que les soins réguliers les remplacent.
Des installations sanitaires adaptées doivent être prévues pour les patients en chaise roulante. Habitation adaptée : l’ensemble de l’infrastructure des résidences assistées doit être accessible par chaise roulante.
Ascenseur pour chaise roulante avec assistance.
Couloirs assez larges pour permettre le croisement de chaises roulantes.
L’aménagement doit être équipé d’ un bon système d’appel grâce auquel chaque personne âgée peut appeler un employé à chaque instant depuis son  logement. Un système d’alarme permanent doit être disponible. Une réponse doit être apportée à tous les appels.
 Afin de permettre une aide de proximité 24h/24, le logement doit être assez grand pour accueillir un compagnon ou un tiers qui puisse aussi être disponible la nuit.
Des installations sanitaires adaptées doivent être prévues pour les patients en chaise roulante. Le bâtiment doit comprendre au moins un ascenseur pour l’usage en chaise roulante avec assistance,
près de chaque espace communautaire, il doit y avoir au moins un sanitaire (toilettes) accessible en chaise roulante,

Tous les logements doivent être équipés au minimum d’un salon, d’un coin cuisine, d’une chambre à coucher, de toilettes séparées et d’une salle de bain.  Chaque appartement doit comprendre un salon, une cuisine, une chambre à coucher, un espace sanitaire séparé (toilettes et salle de bain). Cet espace sanitaire doit être accessible en chaise roulante. Le salon et la chambre sont composés de deux espaces distincts, tous deux avec fenêtre et vue sur l’extérieur.
La surface nette du salon et de la chambre doit s’élever au minimum à 24 m2. La surface nette est significativement plus grande.

La valeur ajoutée des résidences assistées sera apportée par la cohabitation entre les aménagements de soin à domicile, les aménagements d’aide à domicile et les aménagements résidentiels. En outre, un soin particulier est apporté à l’ambiance novatrice dans l’infrastructure, les soins et la formation d’un réseau social. Que ces derniers points fassent une différence ou non par rapport aux appartements-service existants, la question reste entière.

DVDM

Lees ook

Wil je op de hoogte blijven van het laatste zorgnieuws?

Wens je up-to-date te blijven van het laatste zorgnieuws?
Schrijf je dan hier in en ontvang 2-wekelijks onze nieuwbrief.