Une assistance IT nécessaire pour développer un plan de soin

« Le plan de soin est un document écrit relatif aux soins planifiés pour un utilisateur. Le plan de soin comporte un règlement d’accords basé sur les éléments administratifs, cliniques et paracliniques essentiels de la personne, en tenant compte d’un ou de plusieurs dossiers d’encadrement. Le plan de soin est adapté en fonction de l’évolution des besoins en soins. Cela implique un contrat, dans le cadre duquel les participants s’engagent à dispenser de manière optimale leur partie de soins et à collaborer avec les autres disciplines. Le plan de soin comporte cinq volets : un volet administratif, des objectifs généraux, une évaluation clinique, des accords relatifs aux tâches et un volet communication. Les données administratives appartiennent à la partie statique du plan de soin, tandis que les quatre autres éléments appartiennent à la partie dynamique du plan de soin, » explique le professeur  Jan De Lepeleire.

Eléments constitutifs

Les éléments nécessaires au développement d’un plan de soin dépendent de la situation concrète du patient. « Il peut s’agir d’éléments médicaux (diagnostics, paramètres infirmiers ou paramédicaux, éléments de soins, évaluations cliniques et paracliniques, résultats d’échelles d’évaluations, etc.). Pour la préparation, chaque prestataire de soin concerné doit répertorier les problèmes relevant de sa discipline. Dans le cadre d’une concertation multidisciplinaire, les problèmes répertoriés sont repris individuellement, un objectif leur est attribué et il est convenu de qui effectue une certaine tâche dans un délai donné pour atteindre les objectifs. »

Conditions préalables

Pour développer et utiliser un plan de soin, d’importantes conditions préalables doivent être satisfaites. « Il faut une bonne assistance IT avec un lien vers les applications internet pertinentes (BCFI, Belrai), et des règles transparentes pour l’accès aux différentes parties du dossier, formulées en droits de lecture et d’écriture. Lorsque cela est pertinent, des banques de données standardisées et codées doivent être utilisées. La qualité des soins doit être garantie et monitorée par une combinaison de mesures favorisant la qualité, parmi lesquelles des paramètres de processus et de performance. Les paramètres de résultat doivent être rassemblés au niveau individuel et du département, afin de pouvoir générer des processus de correction et du feedback. Enfin, un plan de soin doit déboucher sur une véritable intégration. Cela signifie un ensemble cohérent de plans et pas juste une accumulation des désirs et idées de chacun, » conclut
Jan De Lepeleire.

Bert Verbeke

 

Lees ook

Wil je op de hoogte blijven van het laatste zorgnieuws?

Wens je up-to-date te blijven van het laatste zorgnieuws?
Schrijf je dan hier in en ontvang 2-wekelijks onze nieuwbrief.